Les organes en charges de la prévoyance sociale membre de la CIPRES
Accueil du site > Organismes membres > La Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO) du Burkina (...)
La Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO) du Burkina Faso

Présentation

Créée en 1986 sous la forme juridique d’un Etablissement public à caractère industriel et commercial, la Caisse autonome de retraite des
fonctionnaires (CARFO) a été transformée en un Établissement public de prévoyance sociale (EPPS) par décret n° 2008 - 155 /PRES /PM /MFPRE/MEF du 3 avril 2008.

Doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, elle a pour objet la gestion :
- du régime de retraite des fonctionnaires, militaires, magistrats et agents contractuels de la fonction publique recrutés à partir du 1er janvier 1999 ;
- du régime de prévention et de réparation des risques professionnels institué par la loi n° 022/2006/AN du 16 novembre 2006 ;
- de tout autre régime qui viendrait à être créé par la loi.

Se fondant sur la mission qui lui est assignée, la CARFO sert actuellement les prestations suivantes :
Au titre du régime de retraite :
- la pension de retraite ;
- la pension d’invalidité ;
- la pension de survivants (veuves/veufs et orphelins) ;
- les remboursements des retenues pour pension

Au titre du régime de prévention et de réparation des risques professionnels
- l’assistance médicale, chirurgicale, pharmaceutique hospitalière et accessoires ;
- la fourniture, l’entretien, le renouvellement et la réparation des appareils de prothèse ;
- le paiement des rentes d’incapacité et celles de survivants ;
- la rééducation professionnelle, la réadaptation fonctionnelle ;
- la prise en charge du transport et des frais de séjour pour soins.

Outre les activités liées à son objet social, la CARFO assure la liquidation et le payement du capital décès pour le compte de l’État.qui en assure le financement. Ce n’est donc pas une prestation à la charge de la CARFO.

Le siège social de la CARFO est à Ouagadougou. Elle a engagé un processus de déconcentration de ses services avec l’ouverture d’une direction régionale en 2008 et celle d’une agence en 2009, respectivement à l’Ouest et Centre Ouest du pays. Toutefois les paiements des prestations sont assurés dans les localités autres que Ouagadougou par les services du Trésor Public à travers une convention financière signée entre les deux institutions.

La CARFO joue un rôle important dans le système de protection sociale en vigueur au Burkina Faso. A titre d’exemple, en 2009 elle a recouvré 25,5 milliards F CFA de cotisations et distribué, au titre des pensions, 16,8 milliards F CFA à 25 445 pensionnés qu’elle gère, soit 14 555 pensions de retraite et 10 890 pensions de survivants.

Financement

Le financement des prestations du régime de retraite est assuré par des cotisations dont le taux global varie entre 20% et 22% du solde indiciaire ou du salaire de base, soit 8% à la charge de l’employé, 12% à la charge de l’État employeur et 14% pour les employeurs des assurés en position de détachement. Celui du régime de prévention et de réparation des risques professionnels est assuré grâce à une cotisation de 1.5 % à la charge exclusive de l’Etat, les ou des employeurs des assurés en position de détachement

L’organisation financière du régime de retraite est basée sur le système de la répartition dont le principe est que le taux de cotisation est fixé de manière à équilibrer les dépenses annuelles et les recettes annuelles courantes. En plus des activités liées à son objet social, la CARFO accompagne ses pensionnés à travers diverses actions sociales telles la prise en charge de leur visite médicale annuelle et l’appui aux plus défavorisés dans l’éducation de leurs enfants à travers l’octroi de bourses d’étude et de prêts « scolaires ».

Les ambitions à moyens et à long terme

Dans la vision de faire de la CARFO une véritable institution de sécurité sociale et une vitrine pour les pays francophones de la sous-région en matière de protection sociale des agents de l’Administration publique, le Conseil d’administration a adopté en août 2009 un document d’orientation de la gestion de la CARFO dénommé « stratégie de renforcement du système de gestion de retraite des agents de l’Etat (SYGRAE) ».

L’objectif principal de la SYGRAE, à l’horizon 2018, est de mettre en place un système cohérent de gestion du système de retraite des agents de l’Etat dans la perspective de garantir la paix sociale et d’améliorer les conditions de vie des retraités.

De manière spécifique, elle permettra de :
- renforcer les capacités de l’institution à faire face à ses obligations ;
- adapter les prestations de services aux besoins de la clientèle ;
- renforcer la viabilité financière du régime de retraite.

L’atteinte de ces objectifs identifiés fait appel à la définition d’une démarche stratégique à travers les trois (3).axes suivants :
- Axe 1 : le renforcement de la sécurisation du régime de retraite ;
- Axe 2 : l’appui à l’amélioration de la qualité de vie des retraités ;
- Axe 3 : le renforcement des capacités du système de gestion.

Coordonnées de la CARFO
Tel : +226 50 37 69 85/86/81/88/90, +226 50 50 12 19/20/21/22
Fax : +226 50 37 42 22/24
E-mail : carfo@fasonet.bf / carfo2004@yahoo.fr
Boite postale : 01 BP 5569 OUAGADOUGOU 01

Voir en ligne : http://www.carfo.bf

Portfolio

M. OLIVIER B. SAWADOGO DIRECTEUR GÉNÉRAL CARFO
Burkina Faso
Le Burkina Faso, ancienne colonie française sous l’appellation Haute-Volta est un pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer, entouré du Mali au nord, du Niger à l’est, du Bénin au sud-est, du Togo et du Ghana au sud et de la Côte d’Ivoire au sud-ouest. Le nom actuel du pays, Burkina Faso, date du 4 août 1984. La plus grande partie du pays est couverte par une pénéplaine. Elle forme un relief très légèrement vallonné avec par endroits quelques collines isolées, ultimes vestiges d’un massif du Précambrien. C’est un paysage assez monotone, avec un sol le plus souvent coloré en ocre par la latérite. La partie (...)
Nos partenaires