Accueil du site > Actualités > Bonnes pratiques > La CARFO lance “SYSTEME PREVIUS” Un outil informatique pour le suivi de (...)
La CARFO lance “SYSTEME PREVIUS” Un outil informatique pour le suivi de carrières
Date de publication : 06/02/2013

La Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO) vient de mettre à la disposition de ses assurés et pensionnés un nouvel outil informatique, SYSTEME PREVIUS, pour l’amélioration du suivi de leur compte. La cérémonie de présentation officielle de cette solution s’est tenue le 8 mai 2012, dans la ville de Niangoloko sous la Présidence et la présence effective du Ministre Soungalo Ouattara, Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale.

La Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO) s’est résolument engagée à tirer profit des avantages qu’offrent les technologies de l’information et de la communication (TIC) en vue de l’amélioration de la qualité de ses services.
Ainsi, depuis 2008, elle s’est lancée, malgré les risques que revêt l’utilisation des TIC, notamment la piraterie des informations, dans une série d’innovations technologiques. Grâce à cette volonté, les assurés sociaux de la CARFO bénéficient depuis 2008-2009, de la bancarisation et de la mensualisation du paiement des pensions de retraite. Dans la continuité de la bancarisation, la CARFO envisage l’attribution de cartes bancaires à ses pensionnés.
Prenant en compte, les difficultés qu’éprouvent les assurés sociaux, notamment ceux des zones reculées, à obtenir des informations pour le suivi et la gestion de leur carrière d’une part et les avantages en termes de gain de temps et de coûts pour les administrations et les assurés sociaux, la réduction des risques de maladies et d’accidents dus au déplacement d’autre part, la CARFO a conçu le SYSTEME PREVIUS.
PREVIUS est un système informatique, interactif, de communication et d’information disponible en ligne (sur internet) pour répondre à certains besoins des assurés sociaux entre autre ceux énumérés plus haut. Il s’adresse de façon générale à tous les assurés et pensionnés et apporte des réponses à un certain nombre de leurs préoccupations quotidiennes à travers trois fonctionnalités majeures que sont le suivi de l’état d’avancement d’un dossier qui permet aux assurés partant à la retraite, d’obtenir en ligne l’état d’avancement de leurs dossiers, l’estimation de la pension qui permet à l’usager d’estimer sa future pension de retraite et la situation des cotisations qui permet aux assurés en activité ou en détachement de suivre en ligne la situation de leurs cotisations. Outre le Ministre de tutelle, la cérémonie de présentation de SYSTEME PREVIUS a enregistré la présence du Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Monsieur Alain Edouard Traoré, des Autorités Administratives de la localité, des responsables de la CARFO et du grand public.
La présentation a été faite par Monsieur TRAORE SOULEYMANE, Ingénieur Informaticien à la CARFO. Le système PREVIUS est accessible via le site web de la CARFO WWW.CARFO.BF. Les deux premières fonctionnalités à savoir le suivi de l’état d’avancement d’un dossier et l’estimation de la pension sont accessibles par un numéro matricule et un mot de passe. Le mot de passe, confidentiel, est délivré par la CARFO sur demande de l’intéressé. L’accès au système se fait par simple clic sur SYSTEME PREVIUS une fois sur le site internet de la CARFO. L’accès aux informations souhaitées est possible par clic sur valider après avoir bien pris soins de rentrer son numéro matricule et son mot de passe.
Tout comme le système d’accès en ligne aux informations administratives et salariales, le SYSTEME PREVIUS s’inscrit dans la politique de reforme de l’Administration prônée par le Gouvernement Burkinabè.
Pour les fonctionnaires venus assister à cette présentation et au lancement officiel de l’outil, les assurés sociaux trouvent, grâce à ce système, une réponse à l’une de leurs préoccupations majeures, celles de la recherche perpétuelle de voies et moyens pour obtenir des informations sur leur carrière.

Commentez cette page 471 commentaires

Vos commentaires