Accueil du site > Actualités > SEMINAIRE SUR LES SYSTEMES D’INFORMATION DANS LES OPS
SEMINAIRE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DANS LES OPS
Date de publication : 08/01/2013

La CIPRES a organisé, à Grand-Bassam (Côte-d’Ivoire), du 5 au 9 novembre 2012, en collaboration avec la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole (CCMSA) de France et l’IPS-CNPS de Côte d’Ivoire, un séminaire sur les systèmes d’information dans les Organismes de Prévoyance Sociale des Etats membres de la CIPRES.

Les systèmes d’informations jouent depuis quelques années un rôle stratégique dans la mise en oeuvre des missions assignées à la sécurité sociale. Ils ont permis en effet d’automatiser certains processus, mais aussi de transformer le mode de fonctionnement de certains organismes de sécurité sociale, ce qui a favorisé l’amélioration des performances et de la qualité des services rendus aux assurés. Ces progrès permettent aujourd’hui un accès immédiat à de gros volumes de données et leur traitement rapide et efficace, une diminution du temps de traitement des demandes et l’amélioration de la qualité et la transparence de ces opérations, un accès à des données et à des règles de calcul et de validation homogènes, gage de leur cohérence, l’accès à l’internet et donc à une multitude d’informations et de moyens de communication dans toutes les structures.
Cependant, malgré ces résultats encourageants et l’apparition d’outils et de technologies très performants, les systèmes d’information dans les Caisses présentent encore quelques insuffisances qui méritent d’être corrigées. Ainsi, bien qu’occupant de plus en plus une place de choix dans les processus de gestion dans les OPS, les systèmes d’information ne sont pas toujours suffisament performants et sont mêmes quelques fois mal exploités. Et pour cause, la mise en place de projets informatiques complexes et souvent développés sans schéma directeur, la diversité des applications utilisées et ne répondant pas toujours aux attentes, des méthodes et des approches utilisées souvent en déphasage avec les objectifs. De plus, les budgets investis, parfois très lourds, constituent des freins surtout que les bénéfices directs et ceux indirects ne sont pas toujours bien perçus.
C’est pour remédier à cette situation et permettre aux OPS membres de profiter pleinement des opportunités qu’offrent les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) que la CIPRES a sollicité la collaboration technique de la CCMSA de France pour animer un séminaire sur les systèmes d’information au profit des cadres des services informatiques des Caisses.
Au total, ce séminaire a enregistré cinquante (50) participants en provenance du Bénin, du Burkina-Faso, de la République Centrafricaine, du Gabon, de la Guinée Bissau, de la Guinée Conakry, du Mali, du Niger, de la République démocratique du Congo, du Sénégal et du Togo.
Il leur a permis de prendre connaissance des possibilités que peuvent offrir un système d’information bien élaboré, les méthodes, processus et dispositions requis pour sa mise en oeuvre. Il a aussi été l’occasion de mieux appréhender la gestion des données, leur circulation et leur conservation.Les formateurs, Monsieur Philippe MOLLIN, Directeur de la Maîtrise d’oeuvre Institutionnelle GIE AGORA (Automatisation de Gestion des Organismes du Régime Agricole) et Monsieur Christophe BAUGE, Responsable du Département Pilotage à la Direction des Systèmes d’Information de la CCMSA, ont partagé avec les participants, l’expérience de la CCMSA.
Le choix de la CCMSA pour animer ce séminaire n’est pas fortuit. En effet, son organisation s’apparente à celui de la zone CIPRES et ses activités sont de manière générale similaires à celles des OPS. De plus, grâce à son système d’information, elle coordonne, anime et assiste les 35 Caisses de MSA qui totalisent 17 000 salariés dont 1 100 travailleurs sociaux, 350 médecins, 250 conseillers en prévention. Au niveau national, son système d’information est composé de répertoires et traitements nationaux qui permettent de disposer d’une vue consolidée des éléments de références indispensables pour la gestion des individus, de leurs carrières et des entreprises, de système d’information décisionnel et statistiques, de système d’informations comptables et financiers et de systèmes de gestion des ressources humaines, spécifiques à la CCMSA et consolidés toutes régions.
Au niveau régional se trouvent l’ensemble des applications métiers nécessaires aux MSA pour la gestion des adhérents et de leurs droits, les applications informatiques décisionnelles basées sur un Infocentre et des outils de génération de tableau de bord, les applications de Gestion Interne et les applications supports transverses et communes comme la génération des correspondances, la GED et le Workflow, la gestion des contrats.
Dans la mise en oeuvre de tout ces processus, la CCMSA s’appuie sur différentes structures internes parmi lesquelles la GIE AGORA et l’Association arMOnia. La GIE AGORA et l’Association arMOnia (Association pour la réalisation de la Maîtrise d’Ouvrage nationale informatique du régime agricole) sont deux structures techniques très actives dans le système d’information de la CCMSA. Elles Collaborent toutes deux aux réflexions et réalisent les études pour l’actualisation du SDI.
La GIE AGORA assure le développement et le choix des outils pour l’ensemble de l’institution. Elle a en charge la gestion de l’évolution de l’architecture technique et applicative. L’Association arMOnia, elle, analyse les besoins métiers formalisés en amont en tenant compte du contexte du SI, de son contenu, de ses potentialités et des évolutions déjà positionnées.
La formation a porté sur le schéma directeur, la méthode et l’approche de la MSA en terme d’informatisation, la gestion des projets informatiques, la sécurité, la gestion des bases de données et la gestion des interfaces entre applications. Elle s’est déroulée sous forme d’exposés théoriques soutenus d’exemples pratiques ponctués d’échanges et de partages d’expériences enrichissantes qui ont permis aux participants de mettre leurs connaissances à jour et d’avoir désormais une bonne vision concernant la conception et la gestion des systèmes d’information des OPS.
Au cours de ce séminaire, les participants, convaincus de l’importance des systèmes d’information dans la gestion des OPS ont relevé la disparité de ceux-ci dans les OPS des Etats membres de la CIPRES et les coûts importants qu’entraîne leur développement. Ils ont souligné les difficultés que rencontrent les OPS dans leur mise en place. S’appuyant sur les constats indiqués plus haut et l’objectif d’harmonisation des systèmes de gestion des OPS poursuivi par la CIPRES à travers ses organes et les similitudes existant au niveau de l’environnement et des dispositifs législatifs de protection sociale des Etats membres de la CIPRES, ils ont émis des recommandations pertinentes.
Ces recommandations sont relatives à la sensibilisation des directeurs généraux et instances de décisions au rôle et enjeux des systèmes d’information dans les OPS, la mise en place d’un cadre normatif commun des architectures en vue d’aboutir à un système d’information unique et l’institutionnalisation de partenariats avec des Organismes tels que la Mutualité Sociale Agricole (MSA) de France.

Nos partenaires