Accueil du site > Actualités > SEMINAIRE DE FORMATION DES DIRECTEURS GENERAUX DES ORGANISMES DE PREVOYANCE (...)
SEMINAIRE DE FORMATION DES DIRECTEURS GENERAUX DES ORGANISMES DE PREVOYANCE SOCIALE SUR LES TECHNIQUES ACTUARILLES EN SECURITE SOCIALE
Date de publication : 17/05/2013

Lomé au TOGO

Le séminaire sur les techniques actuarielles en sécurité s’est tenu à Lomé (TOGO), du 22 au 24 avril 2013, dans la salle Polyvalence du siège de la CICA-RE. Il a été organisé grâce à un partenariat entre la CIPRES, la section « Actuaires Sans Frontières » de l’association internationale des actuaires et l’Institut des Actuaires en Belgique.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale de la République Togolaise qui, au nom du Gouvernement du Togo, pays membre abritant le siège de la CIPRES, a souhaité la bienvenue aux participants et a solennellement ouvert les travaux de ce séminaire.

Prenaient également part à cette cérémonie, Madame Renata De Leers, Secrétaire de la section de l’association des Actuaires Sans Frontières résident à Lomé (Togo) ainsi Monsieur Carlos Arocha EST et Secretary of International Section of Sciety of Actuaries (SoA), venu à Lomé pour participer au troisième congrès actuariel africain.

Deux allocutions ont marqué cette cérémonie :

- Le mot de bienvenue du Secrétaire Permanent de la CIPRES

- Le discourt de Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale.

Dans leurs mots, les deux intervenants ont remercié les organisateurs et les formateurs qui ont mis à contribution leurs moyens techniques, financiers et intellectuels pour l’organisation de ce séminaire et en invité les participants à en tirer le meilleur profit.

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux ont démarré par la présentation des formateurs et des participants ainsi que de leurs attentes par rapport au séminaire.

Ainsi, au total trente (30) participants ont pris part à ce séminaire de formation, parmi lesquels, quatre (4) Directeurs d’organismes et des cadres dirigeants.

Les participants sont venus du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Comores, Niger, Tchad, Togo et de la CIPRES.

Ce séminaire a été animé essentiellement par deux (2) formateurs Actuaires, recrutés par Actuaires Sans Frontières (ASF) :

- M. Georges Langis, Actuaire en Chef de la Régie des Rentes (Québec) ;
- M. Kamel Zerruki, Actuaire/ Chargé de cours (Algérie).

Le séminaire a également connu dans sa dernière journée, l’intervention de Monsieur Léon Zijlmans, Actuaire AG (actuarieel genootschap, Pays Bas), venu participer au troisième congrès actuariel africain à Lomé, qui a saisi cette occasion pour présenter l’expérience néerlandaise en matière de réformes du régime de pensions, en s’appuyant sur les évaluations actuarielles.

Ce séminaire, il convient de le rappeler, visait à sensibiliser et à initier les participants aux principes et aux modes de financement des risques de la sécurité sociale ainsi qu’aux aspects liés aux évaluations actuarielles.

Ce séminaire a été constitué au tour de trois principaux thèmes :

-  Principes de financement de la sécurité sociale ;
-  Évaluation de l’équilibre financier ;
-  Politique d’investissement et de placement.

Les travaux se sont déroulés dans un cadre convivial, selon le système interactif, marqué par de nombreux échanges et débats entre les participants et les formateurs, s’appuyant souvent sur des expériences des uns et des autres.

SUGGESTIONS ET AUTRES COMMENTAIRES

D’une façon générale, les participants ont porté une opinion très favorable sur cette formation.

En effet, ils ont dans l’ensemble reconnu que ce séminaire leur a permis d’appréhender l’importance des études actuarielles pour avoir une bonne visibilité de la gestion d’un régime d’une part, et de se rendre compte de la nécessité de réaliser des évaluations actuarielles avant la prise de certaines décisions pouvant avoir un impact sérieux sur le régime ou comportant des risques financiers.

Par conséquent, les participants ont souhaité que de tels séminaires soient organisés régulièrement, avec une durée plus longue et que la participation soit étendue à d’autres cadres des organismes, notamment les financiers.

Ils ont déploré le fait que tout le programme sur les techniques actuarielles ait été exécuté sur une durée de 3 jours seulement ; ce qui n’a pas permis aux formateurs davantage de développements dans leurs interventions.

Aussi, les participants ont-ils exprimé les vœux que lors des prochains séminaires, les cas pratiques soient basés sur les régimes des pays ayant des réalités proches de celles de la zone CIPRES ou alors s’appuyer sur les exemples des études actuarielles réalisées au sein des organismes membres de la CIPRES.

Par ailleurs, les participants ont suggéré que les recommandations formulées à l’issue de ce séminaire soient portées à la connaissance des États membres et des dirigeants des organismes afin de donner aux évaluations actuarielles la place qui leur revient dans la gestion quotidienne.

CLÔTURE DES TRAVAUX

La fin du séminaire a été marquée par la remise des Attestations aux participants et la lecture des motions de remerciements aux Hautes Autorités de la République Togolaise et des recommandations à l’endroit de la CIPRES, formulées par les participants.

La clôture des travaux a été prononcée par le Secrétaire Permanent de la CIPRES qui a une fois de plus, félicité la section des Actuaires Sans Frontières et l’Institut des Actuaires en Belgique pour leur efficacité qui a permis ce partenariat et exprimé sa satisfaction aux formateurs et aux participants pour le bon déroulement des travaux avant de souhaiter à toutes les délégations venues participer au séminaire, un bon retour dans leurs pays respectifs.

Nos partenaires