Accueil du site > Actualités > RENCONTRE SUR LA MISE EN PLACE DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE DANS LES (...)
RENCONTRE SUR LA MISE EN PLACE DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE DANS LES OPS
Date de publication : 23/02/2015

Du 15 au 19 décembre 2014, s’est tenue à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) du GABON une rencontre sur la mise en place de la comptabilité analytique au sein des Organismes de Prévoyance Sociale (OPS) des Etats membres de la CIPRES

La rencontre avait pour objectifs d’examiner et adopter le cahier de charges de la mise en place de la comptabilité analytique dans les OPS et de proposer une subdivision d’un organisme en centres de travail regroupés par fonctions assurées, nécessaire à la mise en place de cette comptabilité. La rencontre devait par ailleurs permettre de réfléchir sur tous les contours de la mise en place de la comptabilité analytique dans les OPS et de lancer les travaux du groupe de travail constitué à cet effet conformément aux conclusions de la rencontre des responsables financiers et comptables tenue du 07 au 11 janvier 2013 à N’Djamena au Tchad. Au total cinquante-quatre (54) participants, en provenance de onze (11) Etats membres et dix-sept (17) organismes, auxquels il faut ajouter le Secrétaire Permanent et deux Inspecteurs, ont pris part à ce séminaire technique. Trois allocutions ont marqué la cérémonie d’ouverture de cette rencontre initiée par le Secrétariat Permanent de la CIPRES et organisée en collaboration avec la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) du Gabon. Le mot de bienvenue du Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) du Gabon, le mot de circonstance du Secrétaire Permanent de la CIPRES et l’allocution d’ouverture de Madame Marie Françoise DIKOUMBA, Ministre déléguée chargée de la Prévoyance Sociale de la République du Gabon.
Réunis en plénière, les participants ont suivi des exposés sur les expériences de la
CNPS de Côte d’Ivoire et de la CNSS du Gabon. A l’issue des échanges qui ont suivi
ces communications, les travaux se sont poursuivis en ateliers. Au terme des travaux en commissions, une restitution a été faite en plénière.

Nos partenaires