Accueil du site > Actualités > 1er FORUM INTERNATIONAL SUR LA RETRAITE DANS LA ZONE CIPRES
1er FORUM INTERNATIONAL SUR LA RETRAITE DANS LA ZONE CIPRES
Date de publication : 22 Juin

Du 27 au 29 juillet 2016, s’est tenu à Yaoundé au Cameroun dans la salle « Unité » de l’Hôtel Mont Fébé, le 1er FORUM INTERNATIONAL SUR LA RETRAITE DANS LA ZONE CIPRES, sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Ce Forum s’inscrit dans le cadre du plan d’actions du Secrétariat Exécutif de la CIPRES approuvé par le Conseil des Ministres au cours de sa session ordinaire qui s’est déroulée le 19 février 2016, à Bamako au Mali.

Il s’agissait au terme d’expériences croisées et d’échanges, d’approfondir l’analyse des facteurs et des contraintes qui menacent la viabilité financière à terme ainsi que la pérennité des systèmes de retraites au sein de la zone CIPRES et de proposer des approches et des stratégies pertinentes de réforme des retraites.

De façon spécifique, il s’agissait notamment de :
-  procéder à la revue-diagnostic des systèmes de retraites de la zone CIPRES ;
-  proposer des approches axées sur la vision multi-piliers intégrant les complémentaires retraites dans la zone CIPRES ;
-  identifier les approches sur les réformes des systèmes de sécurité sociale visant à étendre la couverture des retraites aux secteurs informels et offrir des prestations de retraite décentes ;
-  proposer les moyens de renforcement des sources de financement de la branche et les stratégies nouvelles en matière de politiques de placement des réserves techniques des régimes de retraite.

Ce séminaire organisé en collaboration avec le Gouvernement de la République du Cameroun, a été ouvert officiellement par Monsieur Philemon YANG, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République du Cameroun.

Au total cent quatre vingt dix sept (197) participants ont pris part à ce forum.
Ces participants proviennent des quatorze (14) sur les seize (16) Etats membres de la CIPRES, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Centrafrique le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Equatoriale, Madagascar, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo :

Etaient également présents, outre le Secrétaire Exécutif et trois Inspecteurs de la CIPRES, des experts provenant entre autres de la France, la Finlande, la Suisse, l’Allemagne, l’Italie, la Fédération des sociétés d’Assurances de droit National Africaines (FANAF), du Bureau International du Travail (BIT), de l’Association Internationale de Sécurité Sociale (AISS), de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances (CIMA) et de l’Association des Sociétés d’Assurances du Cameroun (ASAC).

Au cours des présentations en plénière et des débats subséquents les constats suivants ont été relevés :
-  certains organismes connaissent une situation de déficit matérialisée par le fait que les recettes de cotisation n’arrivent pas à couvrir les dépenses des prestations ;
-  la modicité des pensions ne permet pas aux retraités de vivre dans des conditions décentes ;
-  les Etats membres de la CIPRES enregistrent un faible taux de couverture au titre de la branche retraite (- de 10 pour cent) ;
-  les régimes de retraite par répartition pratiqués dans la zone présentent des limites du fait de leur dépendance vis-à-vis du ratio démographique et de la situation de l’emploi.

En vue de remédier aux problèmes ci-dessus répertoriés, les recommandations ci-après ont été formulées :

-  institutionnaliser l’organisation du forum international sur la retraite dans la zone CIPRES à échéance régulière ;
-  organiser des forums nationaux sur la retraite ;
-  réaliser périodiquement des études actuarielles sur la viabilité financière des régimes de retraites ;
-  engager des réformes paramétriques et systémiques pour les régimes des retraites en voie de déficit ;
-  mener une réflexion sur les modalités permettant de rendre attractive l’assurance volontaire en vue de capter le maximum de travailleurs des secteurs informels ou non encore couverts ;
-  instaurer les régimes de retraite complémentaire fonctionnant selon le système par capitalisation, en vue d’améliorer le niveau des pensions de retraite versées ;
-  mettre en place un cadre juridique approprié pour la mise en place de la retraite complémentaire ;
-  créer dans tous les Etats membres de la CIPRES, des caisses autonomes de sécurité sociale en charge de la gestion des régimes de retraite des fonctionnaires et agents de l’Etat ;
-  garantir l’autonomie de gestion et la bonne gouvernance des organismes de sécurité sociale conformément aux normes et indicateurs de gestion fixés par la CIPRES ;
-  engager la réflexion sur la mise en place de nouveaux modes de financement des retraites ;
-  définir une politique de désendettement de l’Etat à l’égard de la sécurité sociale ;
-  diversifier les investissements des réserves en vue de leur optimisation tout en préservant leur sécurité ;
-  rendre flexible la réglementation relative à l’âge de départ à la retraite des assurés volontaires ;
-  garantir la capacité des organismes de sécurité sociale à intervenir avec promptitude et efficacité sur les objets et véhicules de placements financiers ;
-  encourager chaque Etat à définir un modèle de protection sociale en accord avec sa vision sociale ;
-  mettre en place un cadre d’échanges et de concertation entre la CIPRES, la CIMA, la FANAF, les OPS et partenaires de la société civile en vue d’examiner les questions relatives à la retraite complémentaire dans la zone CIPRES.

Nos partenaires